DES MEMBRES DE LA PLATEFORME “Une Seule Santé” COTE D’IVOIRE EN IMMERSION AU BURKINA FASO

Du 25 au 27 janvier 2024, Dr Djénéba Ouattara, coordinatrice de la Plateforme “Une Seule Santé” en Côte d’Ivoire, accompagnée d’une collaboratrice, a effectué une visite au Burkina Faso pour un partage d’expériences avec la plateforme One Health de ce pays. Cet échange visait à renforcer les liens de coopération et à échanger sur les meilleures pratiques en matière de santé publique intégrée.

Une Rencontre de Concertation Fructueuse

Lors de cette visite, Dr Ouattara a participé à une rencontre de concertation avec les membres désignés des organes de la plateforme nationale de coordination “One Health” du Burkina Faso. Cette réunion s’est tenue le vendredi 26 janvier 2024 à Ouagadougou, sous la présidence du ministre de la Santé, Dr Robert Kargougou.

Dr Kargougou a souligné l’importance de la collaboration intersectorielle pour maîtriser des épidémies telles que la dengue. « Pour éteindre une épidémie comme la dengue, il a fallu travailler avec les ministères en charge de l’environnement et des ressources animales. Mais il y a encore des lacunes. Oui, nous avons des acquis, mais surtout des défis que nous devons relever ensemble pour que l’approche One Health devienne une réalité dans notre pays », a-t-il rappelé.

Les Progrès de la Côte d’Ivoire

En Côte d’Ivoire, des progrès significatifs ont été réalisés avec la mise en place de tous les organes nécessaires pour la plateforme “Une Seule Santé”. Le Comité de Veille, présidé par le Premier ministre, supervise ces efforts. « Nous avons plusieurs années de fonctionnalité et avons pu installer des plateformes départementales à travers tout le pays », a indiqué Dr Djénéba Ouattara, coordonnatrice du secrétariat de la plateforme.

Un Défi Commun : La Collaboration Multisectorielle

Pour les deux pays, le défi majeur reste la collaboration multisectorielle entre les acteurs. « Il est essentiel que les équipes travaillent ensemble au quotidien pour briser les barrières entre les différents ministères, afin de constituer une seule entité sanitaire capable de faire face aux épidémies », a-t-elle conclu.

Cette visite au Burkina Faso constitue une étape importante dans le renforcement des capacités et la coopération entre les deux pays. En partageant leurs expériences et en travaillant ensemble, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso peuvent mieux se préparer à affronter les défis sanitaires actuels et futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut